Frédéric ILLIVI
illivifrederic@gmail.com
0610458015

BESbswy
Docteur en Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives -Staps-
Qualifié Maître de Conférence, 

 

Analyse des politiques sportives et leur impact sur la société : politique sportive et aménagement du territoire ; politique sportive et insertion professionnelle, promotion de santé et activités physiques (sport-santé).

 

Sociologie politique de l’action publique,

Management du sport,

BESbswy

BESbswySociologie du sport.

Le sport et l’activité physique doivent constituer l’essence même de notre vie. Ils constituent un Tout uniforme et indissociable avec nous-même. Ils sont synonymes d’épanouissement personnel et véhiculent des valeurs forcément positives. Parce qu’ils s’adressent à tous, ils sont pluridimensionnels et traversent toutes les catégorisations (sociales, sexués et générationnelles). Ils représentent sans aucun doute un socle de valeurs transférables dans la vie quotidienne…
On prête au sport des valeurs universelles. Vecteur puissant d’intégration, d’éducation et de discipline parce qu’il est vecteur des apprentissages et des contraintes corporelles, d’insertion, de cohésion et d’ascension sociale. Mais il est aussi promoteur de santé. Le sport est un levier de la démocratie. Les rapports sport et société sont forts : le sport est un espace d’expression. C’est ainsi que l’appropriation des valeurs qu’il véhicule permet certainement une meilleure sociabilisation. Par conséquent, il est un outil et porte des valeurs structurelles : il demande de l’engagement ce qui nous renvoie à la notion de Devoir, de tolérance, de respect, mais aussi de détermination, il amène au perfectionnement, à la maîtrise de soi, à la rigueur, à l’équilibre, il façonne le corps. Et parce que le corps est le temple de l’esprit, il façonne de la même façon l’esprit, il agit sur le développement intellectuel, cognitif, spirituel et moral. Il construit une identité.  
 Source de bien-être et de lien social, outil d’éducation et de dépassement de soi, 
support d’événements locaux, nationaux et internationaux, le sport constitue 
un fait social complet, qui ouvre sur l’ensemble des questions de la société 
contemporaine, telles que l’égalité des sexes, la laïcité, l’intégration, le vivre-ensemble, la représentation du corps ou le vieillissement de la population.

 

Pourtant le sport génère aussi des passions, des violences, des dérives. Il peut être dangereux pour notre égo ! Dans ce contexte, remettrait-il en causes ces valeurs citoyennes ? 

Contact

illivifrederic@gmail.com

0610458015

Frédéric ILLIVI